4 commentaires

Tout le monde a déjà regardé le ciel étoilé. Peut-être y avez-vous même repéré quelques constellations.

Les constellation ne représentent cependant pas tout à fait la réalité de la disposition des étoiles. Ils représentent la disposition des étoiles vues depuis notre minuscule planète Terre : si on lève les yeux, on voit les étoiles comme collées sur la voûte céleste. On a l’impression que ce sont des figures plates, comme des points sur un bout de papier.

Quand on regarde les constellations depuis un autre angle, l’effet de perspective les rend méconnaissables.

Par exemple, pour la Grande Ourse, ça donne ça :

ursa major animation
(si l’animation ne démarre pas, cliquez ici)

En effet, l’une des étoiles est située à plus de 124 années-lumières, alors que les autres sont vers 80 années-lumière de la Terre.

Encore plus impressionnant : la constellation d’Andromède, dont la distance à la Terre des étoiles qui la composent va de 40 à 600 années lumières, et qui est donc très étirée en profondeur :

andromeda animation
(si l’animation ne démarre pas, cliquez ici)

Si on recule vraiment très loin de la Terre, et qu’on regarde les constellations, on observe quelque chose comme ça :

andromeda animation
(si l’animation ne démarre pas, cliquez ici)


Ce que l’on peut en tirer c’est que d’une part, les constellations sont formées d’étoiles qui sont toutes très proches de la Terre (quelques milliers d’années lumières au plus, ce qui ne représente guère que 5% de la voie lactée). Cela n’est pas étonnant quand on y réfléchit : ce sont ces étoiles qui sont visibles à l’œil nu et qui répertoriées depuis l’antiquité, quand il n’y avait pas encore de télescope.

D’autre part, bien que cela peut sembler évident, nos constellations ne sont visibles comme on les connaît que depuis la Terre.
Si on sort un peu trop loin dans l’espace (plus de quelques dizaines d’années lumières) nos constellations seront toutes déformées, et si on va encore plus loin, vous voyez comme sur la troisième qu’on ne reconnaît plus rien !

On peut alors s’imaginer (en fait, ça se modélise) de quoi aurait l’air le ciel, vu par des créatures vivants sur autre planète autour d’une autre étoile. Peut-être qu’ils auraient comme nous, des constellations, et peut-être même y en aurait-il une formée, entre autres, par notre Soleil…

(images faites grâce au logiciel Libre Celestia.)

4 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

Façon, j'ai jamais rien compris aux constellations, j'arrive pas à les voir !

gravatar
mmn a dit :

Quel bel article !!
Merci  :-*

gravatar
Stuxseth a dit :

j'aime beaucoup tes articles, continue! :)

gravatar
AkaiKen a dit :

C'est dans Fondation, je crois, qu'un personnage est démasqué comme traître, parce que connaissant déjà une constellation sous une forme qu'il ne pouvait avoir connue qu'en étant originaire d'une planète donnée (ouf, quelle phrase longue et alambiquée). Ce phénomène m'a frappée à ce moment ; très chouette de revoir ça chez toi, avec les explications qui vont bien :3


Remarque : Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.