14 commentaires

diamonds
Les diamants ont la réputation d’être durs, résistants, jolis et de traverser les âges.

Ils sont fabriqués naturellement dans le manteau terrestre entre 100 et 200 km de profond (soit cinq à dix fois la dénivellation entre le haut de l’Everest et le fond des fosses Mariannes) à des températures et pressions gigantesques de 1 100~1 400 °C et 60 000 atmosphères par la cristallisation du carbone minéral.
Les hautes pressions permettant seules de produire la structure tétraédrique du maillage des cristaux d’un diamant.

Ces diamants sont ensuite remontés à la surface par les mouvements de la lave dans le manteau puis dans les volcans dans la croûte terrestre, où ils restent jusqu’à ce qu’on les trouve.

Le diamant est extrêmement dur : c’est l’élément naturel le plus dur, et absolument rien ne peut le rayer, excepté un autre diamant.

Pourtant, ils ne sont pas immortels, et il existe une façon très simple de s’en débarrasser.
Ils sont fait de carbone pur, et restent donc très vulnérables à un ennemi très banal : le feu !

En effet, un diamant brûle facilement comme un bout de charbon en produisant uniquement du $CO_2$.

Une vidéo est disponible ici (anglais) où on voit un magnifique diamant mourir par les flammes dans de l’oxygène liquide.

Les diamants sont peut-être des pierres, mais en connaître la chimie peut parfois être surprenant aussi.

image de Judy van der Velden

14 commentaires

gravatar
Steph a dit :

Bonjour Timo,

Il y a quelque chose que je ne comprend pas : le diamant peut bruler facilement, pourtant il remonte vers nous via les coulées de lave. Or, il ne devrait pas bruler pendant ces moments la ?

Merci pour cet article,
Steph

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Steph : pour bruler, il faut de l’oxygène : tu peux bien chauffer de l’essence, une allumette, du gaz ou un diamant à 2000°C dans une enceinte fermée, ça ne brulera pas. Au mieux, ça se décompose (pyrolyse) pour certains matériaux, mais ça brulera pas sans la présence d’oxygène.

Les diamants qui sont dans un bloc de lave éjecté d’un volcan peuvent très bien ne jamais être exposés à l’air libre avant que l’homme ne les découvre dans une mine de diamant.

gravatar
Sica a dit :

Intéressant comme article. Mais je lisais cet article tout à l'heure et ça casse un peu la beauté du truc (marketing, monopole, non rareté de la pierre...), je pense que ça t'intéresserait de le lire.

gravatar
Gilgamesh a dit :

Juste... La vidéo ne montre pas de l'oxygène, mais du diazote, les bulles c'est "simplement" l'ébullition du N2 liq :)
Pourquoi ? Parce que l'oxygène liquide est bleu, et qu'on ne veut absolument pas que ça explose =)
Second détail: le diamant est un composé, pas un élément :p

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilgamesh : du diazote liquide ? Et le diamant brule dans de le diaazote ?

Non : le diazote n’est pas un comburant, au contraire : il étoufferait le feu.

Quant à la couleur « bleue » du dioxygène liquide, c’est un léger reflet bleu pâle. Tu confonds peut-être avec l’ozone liquide, qui lui est clairement un liquide bleu.

C’est bien du dioxygène liquide dans lequel le diamant brule. Le bleu est tellement pâle qu’il est à peine perceptible (si on arrête la vidéo, on distingue les reflets bleus), mais c’est 100% sûr que ce n’est pas du diazote liquide.

gravatar
Gilgamesg a dit :

@Le Hollandais Volant :
C'est surtout le problème de sécurité, un trucage pour la vidéo.
Oui le diamant brûle dans l'oxygène (enfin, brûle quoi :)), mais j'ai des doutes sur la vidéo :)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilgamesg : pourquoi ? Je vois pas ce qui te pose problème là...

Tu penses que le diamant explose dans du dioxygene liquide ?

Le diamant est un solide. Dans une réaction chimique, ce qui compte c'est la surface de contact entre les reactifs et elle est faible ici.

Par exemple, un clou rouillé et du papier aluminium ne brûleront pas, même avec une flamme. Pourtant, l'oxyde de fer et de l'aluminium en forme de poudre fine forment un explosif qui brûle à 2500 degrés (la thermite).

gravatar
Gilgamesh a dit :

@Le Hollandais Volant :
Juste que l'oxygène liquide c'est vraiment un soucis (enfin, dans un laboratoire, où c'est pas voulu).
Dans les systèmes où l'on pompe avec un piège dans l'azote liquide c'est un des risque: si on pompe trop d'air, l'oxygène peut se condenser et se liquéfier. Manque de bol, à de fortes concentrations il est explosif. Le soucis vient aussi que la graisse, le plastique brûle spontanément dans l'oxygène (c'est pourquoi les connectiques des bouteilles de gaz d'oxygène sont uniquement en métal).
Enfin, c'est pour les questions de sécurité que je suis dubitatif sur l'absence d'effets spéciaux.

Ca, et le fait que de l'azote liquide est sans grand danger. En y introduisant quelque chose de chaud, ça bout (ça bout à l'ambiante déjà, sous P normale).

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Gilgamesh : l’oxygène liquide est dangereux, mais pas si c’est maitrisé (et n’est pas explosif).

C’est dangereux si tu le jettes dans ton barbecue, oui. Mais sinon, dans un récipient en verre, ça va. Surtout que 1 L d’oxygène liquide, même si ça s’évaporait tout, ça ne ferait que 1 m³ de d’oxygène gazeux. Dans une pièce de 90 m³ (une pièce de taille 5×6×3 m ) qui en contient déjà 20, ça n’augmente pas la concentration en O2 tant que ça. C’est négligeable.

gravatar
Xnanao a dit :

Remarque intéressante de Steph' (:

Merci pour l'article (et les commentaires qui poussent un peu plus loin).

Je retourne naviguer sur l'océan de diamant Neptunien, salut et à bientôt.
(=> qui n'est pas avéré)


Remarque : Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.