12 commentaires

aimant au dessus d’une matrice de compas Cette question m’a été posée par Stéphane, en référence à cette vidéo sur les aimants super-puissants que j’avais partagé.

Le fer contenu dans le sang humain n’est pas attiré par un aimant.

La raison à cela est la même que celle concernant le fer alimentaire : si les épinard ou certains fruits contiennent pas mal de fer, votre fourchette en acier en contient encore plus et pourtant manger une fourchette ne sera pas nutritif en terme de fer.

Il faut savoir que la fourchette contient du fer métallique, donc plein d’atomes de fer en un seul bloc. Les épinards — tout comme le sang — contiennent également des atomes de fer, mais ce sont des atomes qui sont seuls au sein de molécules plus grandes (hémoglobine, pour le sang par exemple).

Il ne faut pas confondre le métal « fer » et l’élément « fer », qui ne sont pas la même chose. Il en va de même pour tous les éléments : le magnésium, le calcium ou le phosphore purs sont tout sauf comestibles, alors qu’en tant oligo-élément, ils sont essentiels. Un autre exemple : l’or est jaune quand il est métallique, mais il est violet quand il est suspendu sous forme de nano-particules.

Si le fer métallique est ferromagnétique (terme savant pour dire « attiré par un aimant »), c’est justement parce qu’il est composé de plein d’atomes de fer agencés entre-eux : leur « orientation » magnétique s’additionne dans un effet de groupe et au final, les milliards d’atomes de fer forment une attraction magnétique visible : la fourchette est attirée par un aimant.

Dans le sang ou les épinards le fer est présent par atomes uniques (un par un), du coup, il n’y a pas d’effet de groupe, pas de ferromagnétisme et donc pas d’attraction par un aimant.
Le fer dans le sang reste cependant très légèrement paramagnétique (il se comporte comme un aimant attractif exclusivement en présence d’un autre aimant), mais ça ne suffit pas pour être attiré par un aimant de conception humaine (même les super-aimants des appareils à IRM/RMN ne font rien).

Image de Dayna Mason

12 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

Et si le fer du sang avait été ferromagnétique, quelle conséquence ? (oui, je me la joue xkcd 8D)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@qwerty : ça dépend à quel point.

– Si un gros aimant seul avait le pouvoir attractif suffisant se le sang, alors les gros aimants seraient aussi dangereux/interdits que les déchets nucléaires. On serait alors vulnérables aux disques durs, aux enceintes audio et aux installations électriques haute puissance, qui ont tous un champ magnétique assez puissant autour d’eux, et qui auraient alors vite fait de nous coller contre eux (bien que le fer de notre corps est très peu présente, l’hémoglobine pourrait par exemple s’accumuler dans un membre, privant le reste du corps d’oxygène…) ;
– Si un petit aimant suffisait à attirer tout le fer du corps, alors tous les aimants introduits par la technologie seront dangereux : aimants à frigos, aimants de casque audio, etc. mais aussi les aimants naturels (magnétite, etc.) et beaucoup d’électroaimants présents un peu partout dans les appareils ménagers).
– Si un infime champ magnétique suffisait à nous causer du tort, le champ magnétique terrestre tuerait lui-même toute forme de vie terrestre qui possède du fer dans le sang : tous les mammifères, une bonne partie des poissons (tous ?) et tous les oiseaux. Ne subsisteraient alors que les plantes, les insectes, les micro-organismes & virus et quelques crustacés (qui utilisent de l’hémocyanine à la place de l’hémoglobine, et donc du cuivre à la place du fer).

Si l’évolution avait voulu remplacer le fer par le cuivre, elle l’aurait fait il y a bien longtemps.

Mais dans ce cas, les animaux seraient probablement bien plus petits : le pouvoir oxydant de l’hémocyanine est plus faible que celui de l’hémoglobine. On se fatiguerait alors beaucoup plus vite lors d’un sprint pour échapper à un prédateur ou justement pour attraper une proie. Par ailleurs, le cuivre est moins présent sur Terre que le fer : la mortalité serait plus importante, du à des carences importantes et à la famine qui apparaitrait dès que les populations deviennent trop importantes.

Beaucoup de plantes seraient également toxiques à cause de leur teneur en fer : épinards, amandes, mûres…

gravatar
v4nadium a dit :

Cette vidéo montre des céréales attirées par un aimant : https://www.youtube.com/watch?v=K8Mor6UhiTU
Il y aurait donc du fer sous forme de métal dans ces céréales ? N'est-ce pas au pire dangereux ou au mieux inutile ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@v4nadium : l’aimant n’attire pas forcément les céréales : il repousse l’eau (l’eau est diamagnétique) : l’eau forme un creux sous l’aimant, dans lequel la céréale tombe par gravité.
Ça marche aussi avec des bouts de plastique ou n’importe quel petit objet flottant, qu’il y ait du fer dedans ou qu’il n’y en ait pas.

Voir là pour une vidéo montrant directement le creux formé par l’eau (par distorsion de l’image réfléchie, voir le lien youtube) : http://lehollandaisvolant.net/?mode=links&id=20150113180017

Quant à ce qu’on voit là : https://www.youtube.com/watch?v=NHqN-Be5nlU , ce sont des céréales où les industriels ne se font même plus chier : ils ajoutent carrément des pépites de fer dans les céréales, juste pour dire « riche en fer ». Il est évident que ces produits là sont aussi bon pour la santé que de limer un bout d’acier et de manger la limaille. Dangereux, je ne sais pas, inutile… probablement : c’est du marketing. Le fer métallique doit être dissout par le corps pour être absorbé, et je ne suis pas sûr que le corps puisse dissoudre le fer (même si le corps secrète de l’acide chlorhydrique dans l’estomac).

gravatar
jerry wham a dit :

C'est aussi dû au fait que le fer est lié à de l'azote dans l'hème de l'hémoglobine et donc qu'il ne peut pas se lier à ses congénères (si je peut m'exprimer ainsi). Les liaisons atomiques doivent modifier le moment magnétique de l'atome de fer.

gravatar
alain a dit :

Plutôt que "fer métal" et "fer élément", j'aurais choisi "fer métal" et "fer ionique". Non ?
Sinon, les épinards ne sont pas trop riches en fer, y'en a plus dans le cassis ou les mûres par exemple... et je ne parle pas du boudin noir !)

gravatar
Popeye a dit :

Merde alors, je pourrais pas me soigner avec des aimants...

Hemochromatose

gravatar
bridelice a dit :

La teneur en fer des épinards serait une "légende urbaine" provenant d'une coquille lors de l'édition d'une étude scientifique, au XIXe siècle, qui aurait décaler une virgule, et donc multiplier par 10 la teneur réelle.
Entre temps la culture populaire s'était emparé de l'info et popeye était né...

gravatar
Fabien Duble a dit :

Tres intéressant, j'ai un gros aimant au néodyme ça na rien a voir avec le "fer" du sang mais j'ai "l'impression" qu'il à un effet sur moi comme quand je me met devant un four a µonde ce n'est pas la meme chose, surement psychosomatique pour l'aimant car bon je le manipule avec beaucoup précaution et je connait les risques surement la peur.
@bridelice Pour les épinard c'est une coquille volontaire en tout cas non corrigé volontairement et popeye à était créer pour vendre la prod de l’époque, du marketing sur base de fausse science.

gravatar
jotaz a dit :

Alors Magneto c'est du pipo ? :'(

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@jotaz : Si tu parles de la scène où il tue un garde en extrayant du métal de son corps, pas sûr : le même garde avait eu une injection d’un métal un peu plus tôt dans le film. Si ce métal est ferromagnétique et ne s’est pas dissout, ça peut marcher. Autrement, en effet, c’est du pipo :)

gravatar
john doe a dit :

POuRQUOI pas un bracelet en cuivre comma avait nos parents a l'époque.


Remarque : Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.