9 commentaires

le soleil
Ça fait un petit moment que je n’avais pas sorti un article des « ah, la science ». Mettons nous donc en route pour une nouvelle série de quelques chiffres sympas !

2 ans et demi

Il s’agit de l’âge que le centre de la Terre a de moins que la surface.
La relativité dit que le temps et l’espace ne sont pas absolus et que leur écoulement peuvent fluctuer en fonction de paramètres tels que notre vitesse de déplacement ou le potentiel gravitationnel du lieu considéré.
En l’occurrence, le centre de la Terre étant le siège d’un potentiel gravitationnel plus important que la surface, le temps s’écoule un peu moins vite. On estime que depuis sa formation il y a 4,5 milliards d’années, la différence de temps écoulé correspond à 2 ans 1/2.

Sur un astre plus massif, comme le Soleil, cette différence est de l’ordre de 30 000 ans.

1 µg/L

C’est le seuil de détection par l’humain du thioterpinéol, l’arôme du pamplemousse. Cette concentration très faible équivaut à dissoudre un volume égale à deux grains de sucre dans une piscine olympique : l’eau de la piscine aura alors le goût du pamplemousse.

D’une façon générale, tous les thiols et les molécules soufrées sont très odorants. Le thioacétone en est le champion : en 1967, quelques gouttes de thioacétone tombés par terre dans un labo a conduit à l’évacuation de toute une ville, à cause de l’odeur qui provoquait vomissements et évanouissements chez les habitants alentours.

275 000 $

Ce montant n’a rien de scientifique, mais ça montre qu’on peut appliquer les maths sur à peu près n’importe quoi à des fins de comparaison.
275 000 dollars représente pour Bill Gates le montant minimum qui doit se trouver par terre avant qu’il daigne se baisser pour le ramasser, s’il avait les mêmes repères financiers que vous, ou en l’occurrence, moi.

Le calcul est réalisé en partant du constat que je ne ramasse plus toutes les pièces qui se trouvent par terre. Si je vois un centime par Terre, je le laisse. Dix centimes ou vingt centimes, si je suis trop pressé, je les laisse aussi.
À partir de 50 ¢ en revanche, je me baisse pour la récupérer. La valeur limite qu’une pièce par terre doit avoir pour que je la récupère est donc 50 ¢.

Ensuite, je compare ces 50 ¢ à ce que je gagne en une année.

Enfin, je met ça à l’échelle avec ce que gagne Bill Gates en une année : sa fortune a augmenté de 11 000 000 000 $ l’an dernier, et je calcule le montant qui représente pour lui la même chose que 50 ¢ représentent pour moi. Et je trouve environ 275 000 $.

À partir de là, on imagine Bill Gates marcher dans la rue, voir 250 000 $ par terre et se dire « oh, non, désolé, pas le temps de ramasser ça, je file chez moi. Quelqu’un d’autre ramassera ça… »


Une autre comparaison liée à Bill Gates est de dire que si Bill Gates rentre dans un bar, alors en moyenne, tous les clients du bar sont milliardaires. En fait, sa fortune est tellement grande que même s’il entre dans un stade avec 80 000 personnes, alors tous les supporters sont millionnaires en moyenne.

Il n’y a rien de faux dans ce qui précède. Mais j’espère que ça vous donnera à réfléchir la prochaine fois que quelqu’un, ou les médias vous parleront d’une étude commençant par « En moyenne… » : calculer une moyenne n’est pas toujours représentatif d’une situation, du moins pas sans donner d’autres informations (comme l’écart-type). Les valeurs de médiane sont souvent bien plus représentatives d’une situation donnée…

(Épisode 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.)

image d’entête de la Nasa

9 commentaires

gravatar
thuban wrote:

Très sympa ces anecdotes, en particulier la différence de temps pour le centre de la Terre (petite référence au dernier épisode de Doctor Who ?)
Merci :)

gravatar
Minipipo1 wrote:

Salut Timo !

Je n'y connais pas grand chose en relativité mais si on parle de l'intensité de champ gravitationnel, je crois que celui au centre de la Terre créé par la Terre est nul.
Ainsi le champ du centre est moins intense qu'à la surface, et c'est pour cela que le temps s'y "écoule un peu moins vite" (même si je n'aime pas trop cette expression).

Voilà c'était pour relever le petit détail pas forcément intéressant mais bon vaut mieux être plus précis :) !

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Minipipo1 : au centre de la Terre, l'intensité de la gravitation est plus intense, justement. C'est là que la déformation de l'espace-temps est la plus forte.
C'est l'accélération de la pesanteur qui est nulle (la variation de cette déformation).

gravatar
Minipipo1 wrote:

@Le Hollandais Volant :
"L'intensité de la gravitation"? Qu'est-ce que c'est ?
Si tu parles de l'intensité du Champ gravitationnel c'est bien l'accélération de pesanteur, sinon, j'avoue que je ne vois pas ce que c'est.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Minipipo1 : je parle du potentiel gravitationnel, s’exprimant en $m^{-2}s^{-2}$, contrairement à l’accélération de la pesanteur qui est en $ms{-2}$.
(voir d’ailleurs la section « Distinction entre champ gravitationnel et champ de pesanteur » ici.)

Pour prendre une analogie : un potentiel électrique : la quantité de charges électrique définit le potentiel électrique. Plus il y a de charges, plus le champ électrique est puissant. Si on imagine un nuage de charges, alors toute charge opposée située à l’extérieur du nuage sera attirée. Pourtant, l’attraction au centre du nuage sera nulle, mais le potentiel électrique y sera à son maximum.

Un autre exemple, imagine un animal (genre, un pokémon) attiré par la chaleur. Cet animal va creuser dans le sol, attiré par la chaleur de la Terre. Il va être attiré jusqu’au centre, où il fait le plus chaud, mais une fois là, il ne bougera plus.

Sur une courbe traçant un « puits de potentiel », le creux est celui qui a la pente la plus faible, et l’attraction la plus faible ; on dit d’ailleurs d’une force [attractive] qu’elle dérive d’un potentiel.

Pour en revenir à la Terre : plus il y a de masse, plus l’intensité du champ gravitationnel augmente, mais pas forcément l’accélération de la pesanteur, qui, au centre de la Terre, est la plus faible (aucune attraction, car la masse est distribuée équitablement autour de nous).

Du coup, au centre de la terre, c’est là où l’espace-temps est le plus déformé, sans pour autant subir une accélération quelconque.

Tu vois ?
J’avoue que j’ai employé le terme d’intensité du champ gravitationnel à la place de « potentiel gravitationnel », un peu par habitude (d’utiliser des mots plus simples).

gravatar
The Ultimate Gibbon wrote:

On a eu une discussion à ce sujet sur twitter, et effectivement, ça prête à confusion "intensité du champ". Si le potentiel est max au centre de la Terre, c'est à dire que la déformation de l'espace temps est la plus prononcée, le champ devrait effectivement être nul.

gravatar
NENDER wrote:

@Le Hollandais Volant : non d'après le théorème de Gauss le champ gravitationnel au centre est nul est varie en r (r étant le rayon de la sphère fictive à l'intérieur de la terre) c'est qu'à partir de l'extérieur de la Terre que le champ est en 1/R2.
Une façon plus simple, c'est qu'à l'intérieur de la terre toute les masses sont compensé par leurs simetries, c'est ce qui fait d'ailleurs que la terre à un centre

gravatar
Aurélien wrote:

Salut, pour la représentativité d'une situation, le mode peut aussi être pertinent. Par exemple pour les salaires, la moyenne est plus élevé que la médiane, elle même supérieure au mode.


Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.