ingrédients dans un fruit
Aujourd’hui, il n’existe pas un produit du marché qui ne contienne pas des additifs alimentaires du style « E-quelque chose ». Souvent associés à des produits chimiques, des trucs dangereux et mauvais pour la santé, il faut savoir qu’un très grand nombre de molécules figurent dans la liste « Exxx », y compris des produits naturels.

En effet : premièrement, tout est chimique : du sucre, de l’eau, de l’air et de la nitroglycérine, tout est chimique ; et deuxièmement, les noms « Exxx » ne sont que des noms données à des molécules, que ces dernières soient extraites d’une plante ou produites en laboratoire. Du coup, comme vous le voyez dans l’image d’en-tête, un fruit 100 % naturel contient donc des Exxx comme n’importe quel aliment.

Ce n’est donc pas parce que c’est un produit « Exxx » qu’il faut en avoir peur, tout comme ce n’est pas parce qu’un produit est naturel qu’il ne présente pas de danger.

Dans cet article, j’ai fouillé dans la liste des additifs alimentaires et j’ai déniché les entrées les plus insolites.

Les métaux purs

Commençons par E175 et E174 : il s’agit de l’or et de l’argent respectivement (il existe également le E173 : l’aluminium).

L’or est utilisé sur des produits de luxe (et pour cause, il est assez cher) comme des chocolats, des desserts (ou des steaks) hauts de gamme. L’argent, bien moins cher, est présent dans certains artifices qu’on trouve en grande surface et qu’on ajoute sur les gâteaux : perles, poudre, paillettes alimentaires par exemple :

des chocolats avec de l’or
Des « palets d’or » : des chocolats avec une feuille d’or. (image)

Ces deux éléments sont des métaux relativement inertes chimiquement, mais l’or peut s’accumuler dans l’organisme (comme le mercure). L’argent, lui, est utilisé depuis toujours pour faire des couverts en argent : il a des propriétés antibactériennes qui ont longtemps participé à expliquer la relative longévité de l’aristocratie, dotée de tels couverts. Le cuivre a également des propriétés similaires, bien que ce dernier soit également toxique à trop forte dose, et également plus réactif.

L’or est également utilisé en médecine dans certains médicaments : on parle alors de chrysothérapie. À la fois l’or et l’argent ont de nombreux autres usages, comme faire pleuvoir, pour l’argent.

Les acides et bases fortes

En dehors des batteries et des déboucheurs à évier, on ne s’attend pas tellement à trouver des acides forts à la maison. Et pourtant : le E507 (acide chlorhydrique), le E513 (acide sulfurique), E524 (hydroxyde de sodium), E525 (hydroxyde de potassium) sont tous là.

Les deux premiers sont des acides puissants et les deux suivants sont des bases très fortes. Ils sont capable de dissoudre à peu près n’importe quoi : métaux, minéraux, bois, graisses…

Dans l’alimentaire, il sont utilisés en amont : l’acide sulfurique peut être utilisé comme conservateur ou pour déshydrater, quant à la soude (l’hydroxyde de sodium) est utilisé comme régulateur d’acidité.

Des minéraux et du sable

E170 (carbonate de calcium, de la craie), E551 (dioxyde de silicium, du sable), E553b (talc), sont là aussi : ce sont des minéraux que l’ont trouve dans la nature : le carbonate de calcium est le composant des craies, le second est un composant majeure de la croûte terrestre et le dernier est une roche très peu dure aux multiples applications.

Ils sont utilisés comme régulateur de pH et comme anti-agglomérant.

Des gaz

Vous pensiez que les bulles du champagne ou du coca n’étaient pas référencés ? Détrompez-vous : le E290 est le dioxyde de carbone !

On trouve aussi le E949 (dihydrogène) utilisé comme traceur, les E941 (diazote), E943 (butane), E944 (propane), E942 (protoxyde d'azote, du gaz hilarant) comme propulseur dans les crèmes chantilly ou autres bombes (y compris dans les mousses à raser, les désodorisants et ailleurs).

Les gaz nobles n’y échappent pas non plus : E938 (argon), E939 (hélium) sont utilisés comme inerteurs : ils permettent de chasser d’autres gaz. L’hélium a également un usage récréatif bien connu pour vous donner la voix aiguë : certaines bières en contiennent à la place du dioxyde de carbone naturel.
Parfois, on souhaite au contraire forcer l’oxydation et pour ça on utiliser le E948 (dioxygène).

Le E925 (dichlore) était également utilisé, comme biocide, avant d’être interdit.

Des combustibles et explosifs

Certaines bombes de chantilly ou autre contiennent déjà du butane ou du propane, qui sont des gaz inflammables (c’est le gaz des briquets, des bouteilles de gaz et du GPL). Mais il y a d’autres trucs sympas dans la nourriture !

Le E153 (charbon actif) est utilisé comme colorant ou dans les produits soi-disant « détox ». Il n’en reste pas moins du charbon (végétal) et brûle très bien. La E905 (paraffine, ou cire de bougie) est utilisé pour les glaçages ou pour sceller un emballage.
Le E422 (glycérine) n’est pas un explosif en soi, mais il devient de la nitroglycérine sous l’action de l’acide nitrique. La nitro n’est pas listée sous un composé Exxx, mais il est cependant utilisé en médecine comme vasodilatateur (sous l’appellation trinitrine).
Le E510 (chlorure d’ammonium) peut également être cité : non vraiment dangereux en soi, légèrement acide et très salée, il est utilisé dans certains bonbons scandinaves et comme précurseurs pour fabriquer des engrais ou des explosifs.
Le E928 (peroxyde de benzoyle) : un explosif, utilisé pour traiter l’acné et comme agent de blanchiment dentaire.
Le E929 (peroxyde d’acétone, ou TATP) : un explosif obtenu à partir d’eau oxygénée et d’acétone. Il est utilisé dans le traitement des farines.

Des poisons

Enfin, je n’ai pas pu parcourir la liste sans m’arrêter sur le E1503 (huile de ricin). Il est utilisé comme émulsifiant dans l’industrie du chocolat, et ainsi permettre de remplacer le beurre de cacao par d’autres huiles moins chères (ah, la bonne bouffe).

L’huile de ricin est extraite des graines d’une plante dont le nom est identique à un autre produit de la plante : la ricine.

La ricine est un poison très puissant : le plus puissant poison végétal — 6 000 fois plus toxique que le cyanure et 12 000 fois plus que le venin de crotale. Elle est très difficile à détecter et était largement utilisée pour des assassinats politiques durant le XXe siècle.

Elle agit sur quelques jours (laissant tout le temps qu’il faut à l’assassin pour partir) en empêchant les cellules de se diviser correctement. Après quelques jours, les cellules mortes de façon naturelles ne sont plus renouvelées et l’organisme commence à présenter des symptômes de malfonctionnement et la victime finit par mourir.

Bon appétit quand-même :)

Image d’en-tête de James Kennedy

5 commentaires

gravatar
Juju wrote:

J'imagine que la 1° image représente des myrtilles "bonbon" ?

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Juju : non, non, ce sont bien les composés présents dans le vrai fruit, de façon naturelle, et même « bio ».

De toute façon c’est très vite à avoir :
– eau, 84 %
– sucres, 10 %
– fibres, 2,4 %
– tout le reste, < 3,6 %

Tous les fruits et légumes ont plus ou moins les même ratios de ces trois choses.

En voici une autre, la banane : https://jameskennedymonash.wordpress.com/2013/12/12/ingredients-of-an-all-natural-banana/

gravatar
brusicor02 wrote:

Et bien, tu fais parfois compliqué :
- Quasiment TOUT est combustible et est susceptible de participer à une combustion (même le dioxyde de carbone peut servir de comburant). Ça rend juste la justification de tes choix un peu... capillotractée. ^^
- l'huile de ricin n'a pas l’extrême toxicité de la ricine ("ricin" est un anglicisme pour désigner le poison), pour la simple raison qu'elle n'en contient pas : la ricine n'est pas soluble dans l'huile et n'est pas présente dans la même partie de la graine.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@brusicor02 : en effet pour les combustibles, mais on utilise rarement autre chose que du charbon pour les barbecue :p

Pour la ricine, j’ai édité, disant simplement que l’huile provient de la même plante que le poison : ça réduit la pertinence du E1503 dans ma liste, mais je la laisse pour l’anecdote.

gravatar
Juju wrote:

@Le Hollandais Volant : Je suis bluffé !
Quant à la banane, j'avais déjà été étonné par sa radioactivité (découverte au travers de ce blog)...


Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.