5 commentaires

Image d’artiste de Pluton vue depuis la lune Charon
Pluton a été découverte en 1930, et jusqu’à 2006, elle était la neuvième planète du système solaire.
Depuis 2006, elle a été reclassée en tant que « planète naine ».

Pourquoi ?

Avec l’amélioration de nos télescopes, de plus en plus d’astres ont été découverts. Certains n’étaient pas grands, d’autres avaient des orbites étranges : fallait-il les classer comme planètes ? Sachant qu’il y en a des dizaines de milliers ?

La communauté d’astrophysique a donc décidée de revoir la définition d’une planète. Selon la Nasa, un astre doit satisfaire 3 conditions pour être considéré comme une planète :

Premièrement, il faut être en orbite autour du Soleil
Ça semble trivial, mais certains astres ne sont pas en orbite autour du Soleil : c’est le cas de la Lune, qui est en orbite autour de la Terre. Cela exclue également les planètes en orbite autour des autres étoiles : celles-là sont nommées « exo-planètes ».

Pluton satisfait entièrement à cette condition.

Deuxièmement, il faut être assez gros pour avoir une forme sphérique.
On l’a bien vu avec la sonde Philæ : la comète sur laquelle cette sonde s’est posée n’est pas ronde, mais a une forme de patate. Pour qu’un astre devienne vraiment sphérique, il faut qu’il y ait assez de matière pour que la force de gravitation pousse toute la matière à former une sphère (c’est le solide qui permet d’avoir le plus de volume dans une forme de moindre surface et donc de tension de surface la plus faible — les gouttes d’eau sont également sphériques, pour la même raison).

Bien que Pluton soit petite — elle est plus petite que notre Lune, par exemple — elle est suffisamment grande pour avoir une forme sphérique.

Pluton satisfait donc également à cette condition.

Troisièmement, il faut être assez massif pour « nettoyer » sa zone d’influence gravitationnelle
Quand un astre passe près d’autres astres plus petits, il a tendance à les attirer vers lui par gravité. Un tel astre finit donc par nettoyer son orbite en attirant sur lui tous les rochers plus petits qui la partage. L’astre en lui-même grossit cette façon.

Quand ceci arrive, l’astre ayant attiré tous les rochers vers lui devient une planète : elle règne alors seule sur son orbite (avec ses éventuelles lunes).

C’est sur ce point que Pluton ne peut pas être considérée comme une planète !

Pluton est dans une région du système solaire nommée la ceinture de Kuiper : c’est comme la ceinture d’astéroïdes (entre Mars et Jupiter), mais située au delà de l’orbite de Neptune. Pluton est loin d’être seule à cet endroit : il y a des milliers de petits astres qu’elle n’a pas encore attiré vers elle.

Le statut de Pluton a été revu à cause de cela. Elle est maintenant reclassée comme planète-naine, en intermédiaire entre simple astéroïde et véritable planète.

Maintenant si Pluton est la plus célèbre des planètes-naines, ce n’est pas la plus grosse : Éris, située 3 fois plus loin du Soleil que Pluton (à 15 milliards de km) est plus grosse et est la plus grande des planètes naines connues.

Cérès, lui, est une planète-naine qui se trouve dans la ceinture d’astéroïde principale (entre Mars et Jupiter). Il est assez grand pour être sphérique, mais pareil, il n’a pas nettoyé son orbite de tous les autres débris rocheux. La taille de Cérès (950 km de diamètre) marque environ la taille à partir de laquelle une masse rocheuse devient sphérique. Un corps plus petit est soit un astéroïde (s’il est dans la ceinture d’astéroïdes) soit un objet transneptunien (OTN ou TNO en anglais) s’il se situe au delà de l’orbite de Neptune.

image de Bill Lile

5 commentaires

gravatar
TD a dit :

Qu’en est-il des planètes dites flottantes ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@TD : celles qui n'ont pas d'étoiles et voyagent dans l'espace interstellaire ?

Ce sont des "planètes flottantes" (ou errantes), comme tu dis.

On se base alors (j'imagine) que sur la seconde condition, car les deux autres ne s'appliquent pas : pas d'étoiles et pas d'orbite.

Quant aux planètes autour d'autres étoiles, ce sont des exo-planètes, car elle ne satisfont pas à la première condition.
Pour l'instant on ne connaît que des exo-planètes assez grandes pour satisfaire aux conditions 2 et 3. Les objets plus petits sont encore indetectables.

gravatar
dory gkirikou CNC a dit :

je trouve ce blog génial!!!
tout est super bien expliqué!

gravatar
Flo a dit :

Article très intéressant et très bon à lire.


Remarque : Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.