34 commentaires

des pylônes électriques au Canada
On peut observer plusieurs sortes de lignes électriques : ceux à un fil, ceux avec trois fils, et ceux avec un multiple de trois fils sur les pylônes, qui ont 3, 6 ou 9 fils. Les lignes à un seul fil sont utilisés pour les derniers mètres entre le transformateur EDF et la maison. Ce sont en fait deux fils entortillés à basse tension et correspondent à la phase et au neutre.

Sur les fils électriques longue distance, on trouve toujours trois fils, ou des groupes de trois fils :

ligne haute tension
Une ligne haute tension avec trois fils (image)

On pourrait croire que ces trois fils sont les mêmes que les trois fiches que l’on a dans les prises électriques à la maison : la phase, le neutre et la mise à la terre, mais ce serait une grossière erreur ! La façon la plus simple de le prouver est de montrer que la prise de terre n’est pas fournie par EDF, mais est — comme son nom l’indique — directement relié dans le sol sous votre maison. EDF ne gère que deux fils arrivant chez vous.

Alors pourquoi EDF utilise trois fils pour son réseau de distribution ? On va y répondre, en cherchant à comprendre comment fonctionne le réseau de distribution électrique, et pourquoi.

La prise secteur

Déjà, pour une prise secteur, l’énergie est apportée par une seule fiche : la phase. Il s’agit du fil rouge (ou marron, ou noir, ou violet…). C’est sur ce fil là que se trouvent les 230 V à 50 Hz.

Ensuite, pour que le courant circule, il faut une boucle fermée : vos appareils sont donc reliés à un autre fil : le neutre. Ce fil est bleu dans les installations normales. Il correspond à une référence de tension. Ce fil permet simplement le bouclage du circuit et il ne sert pas à transporter d’énergie. Si vous mesurez la tension sur ce fil, vous trouverez 0 V normalement. Plus précisément, les 230 V fournis par EDF correspondent à la tension entre la phase et le neutre.

Enfin, la fiche de terre, qui est rayée jaune et vert, est relié à un piquet planté dans le sol quelque part sous votre maison. Ce fil sert de sécurité : il conduit un éventuel courant de fuite des appareils électriques vers le sol plutôt qu’à travers vous. Un disjoncteur différentiel détecte ce courant de fuite et en conséquence coupe le courant dans la maison, pour vous protéger.

Les fils haute tension d’EDF

Je l’ai dit, le fil de terre chez vous n’est pas lié à EDF et le fil de neutre ne transporte pas d’énergie. EDF n’a donc réellement besoin que de la phase, soit un seul fil, pour transporter de l’énergie. Le neutre est indispensable pour fermer le circuit mais n’est pas relié à la centrale électrique. Il provient du poste de transformation : le neutre et la phase en sortent et vont vers les habitations.

En théorie donc, EDF pourrait utiliser un seul fil pour alimenter votre maison. Pourquoi les trois fils alors ?

En fait, ces trois fils correspondent à trois fils avec chacun une phases ! Le courant est alternatif dans les trois cas, mais les trois signaux sont décalées (on dit « déphasé », d’où le nom de « phase ») :

trois phases dans le triphasé
Le réseau EDF utilisant trois phases est donc dit « triphasé ».
On remarque que si on additionne les trois phases ensembles, la moyenne fait toujours 0 V, soit le neutre ! Ce dernier est créé dans le poste de transformation à partir de la somme des trois phases. Entre la centrale et le poste de transformation, on fait donc l’économie d’un fil de neutre pour chaque phase, ce qui n’est pas une petite économie quand on gère des centaines de milliers de kilomètres de lignes.

L’on doit à Nikola Tesla (et aussi, indépendamment, à Ferraris et à Dolivo-Dobrovolski) l’usage du triphasé pour transporter l’énergie : non seulement ceci permet d’économiser des fils pour le transport, mais ceci constitue également une façon plus efficace pour utiliser l’énergie.

L’utilité du triphasé

Si le 230 V monophasé est acceptable pour une utilisation domestique par des particuliers, la forme sinusoïdale de la tension implique une forme sinusoïdale dans la puissance distribuée, donc avec des hauts et des bas. Certaines machines ne peuvent se permettre ça.

Le moteur triphasé, par exemple, utilise une alimentation triphasé (donc trois fils avec trois phases). Un tel moteur, mis au point par Nikola Tesla, utilise les trois phases de telle façon que la force qu’il produit reste constante :

i
En rouge, la puissance instantanée délivrée pour le monophasé (en haut) et le triphasé (en bas). Le tripahsé est le seul à produire une puissance instantanée constante.

Les installations industrielles utilisent pratiquement toutes du courant triphasé. EDF le propose également pour des usages particuliers, moyennant finance et sur demande.

De façon plus technique, les sinusoïdes étant dérivées de la géométrie du cercle, et les cercles correspondant à un angle de 360°, et vu que les différentes phases sont décalées de 1/3 de sinusoïde, on dit qu’elles sont déphasées de 120° (ou de $\frac{2\pi}{3}$ en radians). Cette façon de faire permet, avec du 230 V sur chaque phase d’obtenir une différence de tension de 380 V efficace entre deux phases.
Le triphasé permet d’obtenir des tensions plus élevées que le monophasé, avec les mêmes signaux.

D’autres notes à propos du réseau EDF

Le client reçoit donc une ou trois phases de 230 V. Cependant, ceci n’est pas la tension envoyée dans les fils électriques.

Pour réduire les pertes au maximum, et en particulier les pertes par effet Joule qui dépendent de l’intensité du courant, on diminue l’intensité et on augmente la tension. Les lignes hautes tension ont donc différentes tension.

Sur l’image un peu plus haut avec le poteau électrique, les lignes transportent du 20 000 V. Sur l’image d’en-tête avec le pylône, il s’agit de lignes 400 000 V : en France, c’est la tension usuelle pour ce genre de lignes. Dans certains pays où le courant est transporté sur de très longues distances, on peut trouver des lignes à 800 000 V voire à 1 100 000 V. C’est le cas par exemple au Canada ou en Chine. Il existe aussi des lignes intermédiaires (les « petits » pylônes) qui transportent 63, 90 ou 225 kV.

On peut reconnaître les différentes lignes au nombre d’isolateurs en verre qu’ils ont. L’air et l’eau de pluie possèdent une tension de rupture au dessus de laquelle elles deviennent conductrices. Plus la tension transportée est grande, plus les câbles doivent être éloignés du poteau, conducteur et relié au sol. Une ligne de 20 kV possède généralement deux isolateurs en verre. Les lignes de 50 kV en ont cinq. Les lignes à très haute tension de 400 kV en ont une vingtaine.

i
Une corde d’isolation avec 12 isolateurs, transportant donc autour de 200 kV. (image)

Enfin, certaines lignes particulières portent du courant continu. C’est le cas par exemple des lignes sous-marines ou souterraines. À de très haute tension, le courant continu provoque moins de pertes. Cependant, l’électricité étant produite par des turbines rotatives (c’est le cas dans les centrales nucléaires, hydroélectriques, géothermiques, éoliennes…), obtenir du courant véritablement continu est plus difficile. Seule une pile chimique, un condensateur ou un panneau photovoltaïque produisent du courant continue à la source.

image d’en-tête de Indigo Skies

34 commentaires

gravatar
Loukatao wrote:

Bonjour,
Je profite de ce sujet pour te poser une question mécanique (que je me suis longtemps posée):
De quoi sont composés les isolateurs électriques sur les pylônes à très haute tension? Apparemment on voit des disques de verre mais vue le poids des câbles et les tensions mécaniques engendrées par d'autres éléments comme la neige, la glace, le vent ..., je doute que les propriétés mécaniques du verre serrait suffisantes.

gravatar
seb wrote:

Sur la photo d'en-tête on voit des gros câbles qui sous soutenus par les pylônes et des plus petit en haut des pylônes, ils correspondent à quoi?

Sur la même photo on voit des groupes de 4 câbles, je crois que c'est la première fois que je vois ça, en général je les vois par 3.
On m'avait expliqué que les croisillons servaient à ce que les câbles ne se touchent pas, sans ces croisillons ils seraient attirés entre eux par le champs magnétique généré par le passage du courant dans le câble.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Loukatao :

De quoi sont composés les isolateurs électriques sur les pylônes à très haute tension?

C’est bien du verre (ou en céramique). Le verre est un matériau très résistant : théoriquement, un verre de vin qui tombe ne se casse pas. S’il se brise en pratique, c’est uniquement parce que le verre possède des imperfections. Il suffit donc de faire un verre de meilleure qualité pour obtenir des des propriétés mécanique plus importantes.

Aussi, les disques que l’on voit sont bien plus gros qu’ils n’en ont l’air : ils ont la taille d’une grande assiette !

Quelques images :
http://atelierdelaruedelile.e-monsite.com/medias/images/img-20160220-084801.jpg (on voit l’échelle avec l’interrupteur : ils ont transformé l’isolateur en lampe de salon)
http://diy.mr-bricolage.fr/wp-content/uploads/2014/03/creer-table-isolateurs-exterieurs-reperez-emplacement-pieds-coins-plateau1.jpg (la main pour échelle)
http://www.20th.ch/projet_de_table_basse_avec_isolateur_ancien_small1.jpg (le pied de table est un isolateur en céramique).

Les isolateurs plus petits sont parfois utilisés comme bougeoirs. Ma mère en avait un comme ça :)

@seb :

des gros câbles qui sous soutenus par les pylônes et des plus petit en haut des pylônes, ils correspondent à quoi?

Oui, effectivement c’est une très bonne remarque ! Sur les pylônes, ces câbles dit « de garde » servent de ligne paratonnerre. Wikipedia dit qu’ils servent parfois aussi de ligne de commande : ils contiennent parfois une fibre optique pour le transfert d’information (ça je ne savais pas).

Aussi, quand il arrive qu’un pylône penche ou a un problème (trop de vent), ces câbles tombent les premiers, et sur les lignes de courant. Ceci a pour conséquence de court-circuiter le courant et de couper la ligne (évitant des dommages (incendie…) si les gros câbles finissent par touche le sol ou des infrastructures).

Il faut savoir que quand un câble haute tension est court-circuité, le courant est coupé une première fois, mais aussitôt remis sous tension. Dans la plupart des cas, le court-circuit est temporaire : une branche qui tombe mais finit par glisser et ne plus présenter de danger. La remise sous tension immédiate évite à EDF de dépêcher un technicien sur place pour rien.

Si, lors de la remise sous tension, le court-circuit est toujours présent, la coupure dure quelques minutes.

Enfin, au bout de ce temps, la tension est de nouveau rétablie de façon automatique. Si là encore le court-circuit est présent, le courant est totalement coupé et EDF est averti et une équipe est envoyée sur place pour réparer.

Sur la même photo on voit des groupes de 4 câbles, je crois que c'est la première fois que je vois ça, en général je les vois par 3.

Ça dépend des lignes. En France c’est vrai que ce sont 3 fils qu’on voit. Ces trois fils transportent la même tension, ils agissent comme un seul fil. D’ailleurs, quand je dis « les pylônes ont 3 fils », il faut considérer les nappes de fils. Et ici, sur les pylônes, on a bien 3 nappes de 4 fils.

Cette photo est prise en Australie, qui utilise (visiblement) 4 conducteurs par ligne. La photo dans l’article Wikipédia montre également 4 conducteurs, reliés par des croisillons en « X » typique au Canada, chez Hydro-Québec.

Si on utilise 4 fils au lieu d’un seul, c’est pour des raisons mécaniques et thermique.
Quand il fait chaud, les fils se dilatent, la tension (mécanique) entre les pylônes diminue et les câbles descendent plus près du sol. Inversement en hiver, le câble remonte et se contracte.

En utilisant plusieurs conducteurs, le fil est plus aéré et chauffe moins. Il se détend moins en été et on peut donc ignorer ce paramètre quand on monte la ligne.

Les X servent effectivement à maintenir ces câbles écartés, pour des raisons mécanique (que le vent ne les emmêlent pas) et thermique. Je n’avais pas pensé au champ magnétique, ça entre sûrement en jeu aussi.

gravatar
Rnouf wrote:

Je ne comprends pas votre raisonnement : pourquoi 3 phases ? Avec 4 phases, le couple sera également constant. Le couple d'un moteur monophasé est également constant. La solution ne sera t-elle pas lié au juste nécessaire : meilleur compromis volume de cuivre, perte en ligne pour une même puissance à transférer.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Rnouf : Oui, tu as raison ! Mais seulement par rapport à 4+ phases.

Parce que en dessous de 3 phases, c’est pas seulement économique : si on a une seule phase, le couple n’est pas constant. Avec deux phases, les phases sont en opposition, donc il est constant mais nul (donc pas intéressant).
Avec 4, 5, 6, ou même plus de phases, le couple est constant et le rendement meilleur encore. Mais là on a aussi besoin de 4, 5, 6 ou plus de fils, et ça revient plus cher.

Si on résume :
– par rapport à 1 ou 2 phases : le triphasé est un avantage technique
– par rapport à 4 phases ou plus : le triphasé est un avantage économique.

Le choix de trois est le plus petit nombre de phases où on a à la fois la possibilité d’avoir une production de puissance linéaire (couple constant pour un moteur) et un nombre de fils minimal.

gravatar
Cedric Doe wrote:

Entre deux phases nous avons 400V le 380V date de l'époque ou le tension d'une phase était de 220V
Ici en Suisse les maisons sont raccorder en triphasé. J'ai même reussi à bousiller un lave-linge en l'alimentant en 400v au lieu du 230v après l'avoir déplacer (il était installer sur un interrupteur mural alimenter en tri-phaser, bon le lave-linge avait 30 ans)

gravatar
blux wrote:

@seb :
Les petits câbles en haut des pylônes sont des câbles de garde (reliés à la terre tous les x pylônes), ils servent de parafoudre mais on ne les installe pas tout le long de la ligne (problème de coût...), ils sont surtout présents en zone urbaine (ou proches des postes de transit/transformation), là où un impact de foudre peut amener un potentiel électrique de plusieurs millions de Volts sur une courte distance et endommager les équipements voisins... En zone non-urbaine, l'impact pourra se "lisser" sur une distance plus grande et pourra éventuellement être amoindri par les éclateurs à corne.
Statistiquement, au vu de l'architecture d'un pylône, il y a 80 % de chance qu'un impact de foudre tombe sur le pylône mais les 20 % restants tombant sur un conducteur peuvent causer des désagréments certains...

Ils sont placés toujours au-dessus des fils à protéger et à une distance des conducteurs bien définie (leur protection s'étend en cercle) afin de ne pas être trop près pour devenir des conducteurs eux-même par induction (donc, attirer la foudre) et/ou transférer l'énergie de la foudre par cette même induction mais en même pas trop loin pour protéger le câble conducteur.

@Cedric Doe :
En fait, on n'a pas tout à fait 400 V mais 398 V, ce qui correspond à 230 V x racine carrée de 3.
De la même manière que les 220 V en vigueur en France jusqu'en 1986 faisaient 381 V
Un roi de la trigonométrie expliquera ça mieux que moi...

gravatar
Tronics wrote:

Merci pour l'article ! J'aurai moi aussi une question à propos de ces lignes: sur certaines distributions électriques aériennes en villes, on voit régulièrement 5 fils. C'est en ville donc j'imagine que c'est 3 phases basse tension + neutre, mais qu'en ai-t-il du 5ème fils ? Protection pour la foudre ? Gestion des heures creuses ? Alimentation de l'éclairage public (qui se trouve sur les mêmes pilonnes) ? Je pencherai plutôt sur la dernière solution, puisque j'ai remarqué dans une rue où les lignes ont été enterré récemment (mais les anciens lampadaire toujours présent) que tous les fils ont été supprimé, sauf 2. En tout cas les 5 fils sont du même diamètre.

Par rapport aux lignes hautes tensions (> 200 000 V) où plusieurs câbles sont utilisés, on m'avait dit que la raison était la réduction du champ électrique, que les cables placés en parallèle s'influencent mutuellement et qu'en conséquence le champ électrique généré été réduit (voir annulé), ce qui limite les perdent durant le transport. Mythe ou réalité ?

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Tronics : 5 fils ? Tu as un exemple (photo, lien…) ?
C’est effectivement possible que ce soit pour différents usages plutôt que pour différentes tensions. Par contre, si tu vois des pylônnes à 6 fils, il faut considérer ça comme 2× trois fils (donc bien 3 phases, mais placées sur 2 fils pour réduire les contraintes thermiques ou mécaniques).

on m'avait dit que la raison était la réduction du champ électrique, que les cables placés en parallèle s'influencent mutuellement

J’en doute. Je ne vois pas comment les champ électrique peut être réduit ou annulé avec deux signaux identiques. On parle bien de deux conducteurs d’un même fil, donc d’une même phase.

Par contre, comme je dis au dessus dans les commentaires, diviser les fils en 3 ou en 4 sur une même phase, permet de réduire l’échauffement par rapport à un seul gros conducteur. L’échauffement est responsable de la dillatation et la contraction des fils, et un échauffement trop fort détendrait les fils, qui se rapprochent alors du sol, ce qui est très dangereux.
Aussi, l’échauffement réduit la conductivité du fil : plus le fil chauffe, plus il y a de pertes.

gravatar
blux wrote:

@Tronics :
la gestion de l'heure creuse se fait en CPL (qui, soit dit en passant, fait moins jaser que le CPL utilisé par Linky...)
l'élairage public est en 230 V (certaines personnes en profitent d'ailleurs pour faire du 'repiquage' en ouvrant les poteaux métalliques afin de bénéficier de courant à 'vil prix'...)

gravatar
Lafée wrote:

Passionnant ! J'ai toujours été un nul à propos de l'électricité produite et acheminée.

gravatar
Cedric Doe wrote:

@Le Hollandais Volant :
C'est à cause de l'effet pelliculaire (voir ce lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_peau)
Plus on monte en fréquence plus le courant circule en bordure du câble, de ce fait ça coûte moins chère d'avoir plusieurs câble de plus petite section en parallèle que un gros câble (c'est chère le cuivre).
Donc on augmente la surface.
En courant continue nous n'avons pas ce effet et le courant circule dans toute la section du câble.

Après la section donne le courant maximum qu'on peut faire passer, c'est pour ça qu'on transporte l'énergie à très haute tension, à puissance égale nous avons moins d'ampère donc des sections de câble plus petite et moins chère (P =U*I).

A noté que pour la distribution électrique il serait plus optimal de la faire en continue que en alternatif, mais comme un transformateur ne fonctionne que en alternatif et que à l'époque nous n'avions pas de semi-conducteur donc impossible de faire des alimentations à découpage. Donc le réseau à été construit en alternatif.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Tronics : Merci pour les photos ! En effet, je les reconnais maintenant.

J’ai dû chercher un peu, mais il semblent correspondre à 3 phases + 1 neutre + 1 phase ; ces derniers étant pour l’éclairage urbain ;). Pas étonnant, donc, qu’on ne les voit qu’en ville et dans les zones pas trop récentes (où le câblage de l’éclairage est enfuit sous terre).

Source : http://laboiteaphysique.fr/site/la-boite-idees/physique-au-quotidien/courant-alternatif/

gravatar
ancien1957 wrote:

Bonjour,
Je voudrais qu'on m'explique par quel phénomène un fil électrique (celui de l'éclairage public dans ma localité) passant sous une ligne haute tension est souvent soumis à une induction. Conséquence: les lampes de l'éclairage public éclairent très faiblement alors que le courant est coupé.
Merci.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@ancien1957 : Salut,

Je ne pense pas que ce soit de l’induction (qui concerne les bobines). C’est plutôt que les lampes utilisées dans l’éclairage public sont des lampes à décharge (comme les tubes néon et les tubes fluocompactes). Ces lampes réagissent à de forts champs électriques. Quand on approche une de ces lampes (débranchées !) à côté d’une source de haute tension et donc dans un fort champ électrique, ces lampes s’illuminent !

Comme sur ces deux dernières photos là : https://sites.google.com/site/sed695b/projects/demonstration-equipment/tesla-coil

Ou ces deux photos là (faites moi-même) :
https://couleur-science.eu/img/e1/38843902_2138892416434160_2574306915077062656_n.jpg (avec une mini lampe au néon)
https://couleur-science.eu/img/b1/30070702_10215950783992137_1874423_o.jpg (avec un tube fluocompact).

Dans tous ces cas, les lampes ne sont pas branchées et l’énergie est simplement captée dans l’air, avec le champ électrique intense que la bobine émet autour d’elle.

Cette bobine est à 20 000 à 30 000 volts, et suffit à allumer ces petites lampes dès ~15 cm.

Avec une ligne à haute tension il est possible que les lampes de l’éclairage public s’allument faiblement même à plusieurs mètres.

gravatar
Josse34 wrote:

Bonjour !
A côté de chez moi, une ligne 63Kv avec 4 fils, est-ce donc 3 phases + câble de com car le quatrième câble est légèrement plus fin que les phases, ça me paraît gros pour de la fibre !
Merci !

gravatar
Sweet Ohm wrote:

Bonjour,
Comment expliquer qu'il ne se produit pas d'arc sur les isolateurs même quand il pleut fort, vu que l'eau est conductrice.
Merci.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Sweet Ohm : Salut,

C’est une question très intéressante et je n’y avais moi-même jamais pensé.

En fait, pour qu’il y ait un arc dans l’eau, il faut qu’il y ait un « pont » entier d’eau entre le câble et sa fixation sur le pilonne. Ceci n’arrive pas car les disques de verre ou de céramique sont en forme de chapeau, où l’eau qui tombe dessus goutte naturellement vers le bord, et le dessous n’est donc pas exposé : ceci rend presque impossible la formation d’un passage d’eau où le courant peut passer.

On voit bien la forme de chapeau là : https://www.toovintage.com/medias/images/image1-1723.png

Ensuite, l’eau douce n’est que très peu conductrice. La conductivité de l’eau douce est très faible.
L’eau n’est conductrice que si elle contient des ions dissous (du sel par exemple). Si c’est dangereux dans le cas où on utilise un sèche cheveux sous la douche, c’est parce que la peau contient des cellules qui sont remplies d’eau salée et de plein d’autres ions. Par ailleurs, la sueur (il y en a toujours un petit peu) est également très salée.

gravatar
Sweet Ohm wrote:

@Le Hollandais Volant :
Bonjour,
Merci beaucoup pour votre réponse qui répond tout à fait à ma question.

gravatar
lolo wrote:

Bonjour,

Des fils á haute tension ou á moyenne tension passant au dessus d'une piscine sont-ils dangereux s'ils cassent ? Certains disent que non car l'électricité est immédiatement coupée au transformateur qui se trouvent á proximité de la ligne. Est~ce exact ? Merci beaucoup de votre réponse.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@lolo : bonjour,
Les fils se coupent, c’est exact, mais le câble est toujours sous tension quand il tombe à terre.

Les fournisseur d’électricité ont généralement un système qui réactive le courant quand un fil tombe : le courant est rétabli après quelques secondes, puis après quelques minutes. Seulement après la ligne est complètement coupée et une alerte est levée pour envoyer des techniciens sur place.

Ceci évite d’avoir à envoyer des gens sur place alors que c’est simplement une branche ou des feuilles qui sont tombés sur la ligne, et qui vont tomber tout seul dans les minutes qui suivent.

Dans tous les cas, les lignes sont à très haute tension et il faut faire attention, par précaution. C’est une question de vie ou de mort.

gravatar
lolo wrote:

@Le Hollandais Volant : Bonjour,

Merci de votre réponse. Si le cable est toujours sous tension quand il tombe dans l'eau de la piscine, l'eau étant conductrice, surtout celle d'une piscine avec les sels et les produits comme le chlore, etc..., la personne qui nage dans la piscine devrait être immédiatement foudroyée OU ne risque-t-elle rien ? Les avis étant partagés je fais appel á vous. Merci de votre réponse,

gravatar
philippe wrote:

Bonsoir! les lignes "a plusieurs fils en nappe reliés par des croisillons sont utilisés pour augmenter artificiellement la section des câbles, en effet si ont utilisait un seul câble de très forte section, il serait excessivement lourd et gros!! plus la prise au vent et les contraintes mécaniques! Et en plus les coeffs de dilatation dus a la chaleur ambiante! donc pour une intensité disons de 4000 ampères, nécessitant un câble de 800 mm2!( 5A par mm2 env.) on préfères diviser cette section en ( exemple) 4 X 200mm2 nappés ensemble, ce qui fait un câble plus léger et ayant une moindre prise au vent! de plus 4 fils en nappe sont plus faciles a refroidir qu'un seul énorme fil!! inertie thermique oblige!! voilà l'explication! par contre les distances entre croisillons sont assez courtes et strictement régulières a but d'éviter une différence de potentiel entre elles!
De plus cela diminue la capacité parasite entre phases et de facto les pertes dues au Cosinus Phi! et aussi les pertes Joules dues a l'intensité!! car qui dit câble qui chauffe dit pertes Joules!
Voilà
Si le commentaire est accepté je vous expliquerai pourquoi il n'y a pas de neutre (4 ème fil) sur les lignes HT, en faitil y en a un , mais il n'est pas exploité et ne sert qu'a équilibrer les phases entre elles et a commander les apprareillages de mesure, de protection ligne, et ce via une bobine de neutre rliée a la terre et appeleé BPN ( bobine point neutre)

philippe

gravatar
philippe wrote:

@Josse34 : bonsoir! très généralement les signaux HF sont envoyés via les câbles électriques eux mêmes! sur la fréquence de 155Hz! un filtre placé en bout de ligne permettent de recupérer le signal!
on appelle ça une self de choc ou aussi circuit bouchon et même "circuit de Boucherot"

Philippe, électromécanicien

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@lolo : le courant suit le chemin de moindre résistance jusqu’au sol.
Si la piscine est en plastique / caoutchouc, le courant ne passera pas forcément : s’il n’y a aucun chemin pour passer de dans la piscine à l’extérieur puis au sol. Si une personne se trouve là avec un pied par terre et un pied dans la piscine, elle risque de se faire électrocuter.
Dans les autres cas, je pense que l’eau est plus conducteur que le corps humain. Mais ça dépend effectivement de la conductivité de l’eau à ce moment… Dans tous les cas, je déconseille qui que ce soit d’essayer.

@philippe : Je ne pense pas que les lignes HT soient traversés par 4 000 ampères, ce sont plutôt des intensités bien plus faibles qui sont utilisées.

gravatar
philippe wrote:

@Le Hollandais Volant : Bsr! eh bien si! sur certaines lignes, oui. Mais ce sont généralement des lignes 63 kV . Sur les lignes 225kV et 400kV ça tourne a env. 1500A et moins suivant le type de transfos. Le maxi observé etait de 3700A sur un départ 63 kV.
De plus si c'est le "système américain" avec 3 transfos monophasés couplés en lieu et place d'un transfo tri monobloc.A savoir que les autotransfos "crachent" davantage!

gravatar
lolo wrote:

@Le Hollandais Volant : Bonjour,

Merci de votre réponse. Une précision: la piscine n'est pas en plastique, elle est enterrée et enrobée dans un liner. Ma question est la suivante: si une personne se baigne á l'intérieur de la piscine et qu'un fil de moyenne tension casse et tombe dans l'eau de la piscine, la personne qui se baigne á ce moment lá est-elle électrocutée ? Merci de votre réponse.

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@lolo : il n’y a pas réellement de réponse fixe : ça dépend de la position de la personne, de la salinité de l’eau, de l’endroit où le fil tombe…
La seule chose qui est certaine, c’est qu’il faut éviter cette situation.

Un fil qui tombe sur une personne c’est un risque de mort. Et si le fil tombe sur une personne mouillée, le risque est encore plus élevé.

gravatar
philippe wrote:

@Le Hollandais Volant : absolument exact! l'eau pure comme eau déminéralisée est strictement isolante, sinon on ne l'emploierai pas dans les batteries d'accumulateurs!
par contre tout isolant, quelque il soit, possede un "diélectrique" et ainsi une "tension de claquage"!
C'est grâce a ça que l'on peut construire des condensateurs

pour info, j'ai effectué des essais en eau démineralisée avec une tension DC de 25 kV (genérateur THT TV)
il a fallu approcher les electrodes a 1mm avant que l'arc ne se produise!
a l'inverse avec de l'eau ordinaire il a fallu 6mm, quand a l'eau sale (vaisselle) arc immédiat a 1,5 cm

gravatar
lolo wrote:

@Le Hollandais Volant : Bonsoir,

Merci beaucoup de votre réponse qui répond parfaitement á mes questions.

gravatar
Amin wrote:

Mais pourquoi pas deux fils est économisés des câbles ""le cuivre ""

gravatar
Le Hollandais Volant wrote:

@Amin : c’est ce que j’explique dans ce commentaire : si tu prends deux phases en déphasage de moitié, leur somme est nulle (donc la puissance aussi). Le triphasé est donc le plus petit nombre de phases où la puissance totale est constante et non-nulle.

On peut utiliser 4, 5, 6 phases aussi, mais le gain est faible. Donc 3 a été retenu.


Votre commentaire sera visible après validation par le webmaster.